Les personnes « caméléon » ont pour caractéristique de s’adapter en permanence aux autres. Multifacettes, elles se montrent très différentes selon qui elles rencontrent. Il est question pour celles-ci de s’accorder à chacun, c'est-à-dire à son tempérament, sa culture, ses goûts, mais aussi à ses envies, ses besoins, son fonctionnement global. Le caméléon :

 

     Adopte une attitude qu’il sent convenir

     Peut aller jusqu’à modifier sa façon de parler, de bouger

     Se montre intéressé par tout ce qu’on lui dit, même s’il ne l’est pas

     Anticipe les besoins de l’autre

     Le complimente, le valorise

     Fait ce qui lui est demandé, rend service

     Ne dit jamais non

     Ne contredit personne, n’affirme pas son désaccord

     Fait passer l’autre avant lui

 

Le « caméléonisme », une stratégie de protection.

L’enjeu est de taille : être gentil avec les gens pour qu’ils soient gentils en retour !

Le caméléon espère qu’en étant le plus sympathique possible on ne le déstabilisera pas. Il cherche à limiter ce qui serait susceptible de provoquer en lui des émotions insupportables (colère, frustration, vexation, tristesse, etc.) notamment :

 

     Rejet

     Reproches

     Critiques

     Toutes remarques déplaisantes

     Trahisons

     Agacements, cris, hurlements

     Abandon

 

Une tactique qui a ses limites

Être aimable avec les gens pour ne recevoir d’eux que de la gentillesse est loin d’être efficace à 100%. Même l’être le plus gentil de la planète ne peut pas complètement épargner le caméléon. Chacun a sa propre perception de ce qui peut faire du mal à l’autre ou non, de ce fait une remarque dite avec bienveillance peut contrarier, une attitude neutre peut blesser, un refus poli et argumenté peut vexer. Il en résulte un profond sentiment d’injustice pour celui qui fait tant d’effort pour ne jamais se sentir éprouvé, « je fais tout pour lui et voilà comment il me le rend ! ».

 

 

 

Des effets secondaires de taille

     La personne caméléon est mal à l’aise en groupe. Faire en sorte de convenir à une personne est jouable, convenir à toutes les personnes différentes d’un même groupe au même moment et dans un même lieu est nettement plus compliqué, voir impossible. Il est d’ailleurs courant de voir le caméléon se mettre en retrait quand il est en société.

     E caméléon ne dit pas ce qu’il ressent, prend sur lui, contient, et ça lui pèse.

     A force de prendre différents visages il ne sait plus vraiment qui il est, perd son individualité

     Le caméléon est mal dans sa peau

     Laissant les autres choisir, il a l’impression de ne pas contrôler sa propre vie

     Suiveur, le caméléon ne mène pas la vie qu’il voudrait, il est mal dans sa vie.

 

Sortir du schéma

Pour reprendre le contrôle de sa vie le caméléon devra oser se montrer lui-même, en toutes circonstances, et ce quel que soit son partenaire de « Je ». Pour que cette affirmation de soi devienne possible, et pour qu’elle soit bien vécue de part et d’autre, il est nécessaire de développer deux compétences principales :

- Gérer ses émotions  (intelligence émotionnelle)

- S’affirmer  (intelligence sociale)

Ces compétences se travaillent dans le cadre d’un travail thérapeutique, notamment en Thérapie Active.

 

 

 

Article écrit par Barbara Verhaeghe, Thérapeute TCA

Retrouvez tous les articles de Barbara Verhaeghe sur le site www.therapie-tca.com