Le vieillissement cutané correspond à trois phénomènes. Le premier est une déshydratation cutanée, entraînant une altération du teint et de fines ridules en surface. Et avec l’âge, une perte des volumes graisseux sous-cutanés ainsi qu’une ptose générale des tissus, ce qui entraîne une inversion du triangle du visage. La jeunesse est caractérisée par un triangle dont la base est au niveau des pommettes, alors que le vieillissement entraîne un triangle dont la base est au niveau de la mâchoire inférieure.

 

Pour préserver le plus longtemps possible un visage jeune, il faut agir sur l’hydratation, la densité et la fermeté cutanées.

Certains micronutriments sont fondamentaux pour ces trois effets.

 

Nourrir la peau par l’alimentation quotidienne

 

Pour garder une peau souple et élastique, il est important de la défendre contre les radicaux libres qui ont tendance à s'accumuler dans l'organisme avec le temps, ou sous l'influence des agressions de toutes sortes (pollution, soleil, tabac, etc.). Les antioxydants apportés par l'alimentation peuvent protéger la peau d'un vieillissement prématuré.

Au contraire, tachez d’éviter tout ce qui agresse la peau, en particulier les rayons UV et le tabac (fumer vieillit la peau et la rend très vulnérable).

 

En quelques lignes, les principes d’une alimentation anti-âge sont :

- l’hydratation en tout premier lieu : 1,5 à 2 litres, quotidiennement. Commencer par un verre d’eau riche en minéraux le matin au lever est un excellent départ pour avoir un teint éclatant.

 

- Le deuxième adage est de manger coloré !

Les fruits et les légumes doivent rester à l’honneur car ils apportent des vitamines, des minéraux et des polyphénols dont l’action n’est plus à démontrer en matière de lutte contre l’oxydation.

Beaucoup de vitamines sont  essentielles à la peau :

 

La vitamine A permet le renouvellement des cellules de la peau. Elle préserve l'épaisseur de la peau, mais aussi son élasticité et elle atténue les rides. Elle permet d’avoir une peau lisse, bien hydratée. Particulièrement les caroténoïdes connus pour leur action facilitatrice du bronzage, protègent également la peau de l’agression solaire.

 

Les vitamines du groupe B, en général, contribuent à l'hydratation cutanée. Notons plus spécifiquement que

- la vitamine B3 permet la régénération des cellules cutanées et la pousse des phanères (ongles, cheveux).

- la vitamine B5 favorise la cicatrisation.

- la vitamine B6 régule la sécrétion du sébum. Elle permet de traiter les peaux grasses et la formation des comédons. Elle favorise aussi la croissance des cheveux et des ongles.

- la vitamine B8  (biotine) est anti-séborrhéique, elle permet de lutter efficacement contre la survenue de l'acné. Elle est aussi efficace pour la repousse des cheveux.

Le germe de blé, bien connu pour sa richesse en vitamines B, apporte également du cuivre. Un saupoudrage quotidien des yaourts ou des salades avec des paillettes de germes de blé ajoute une saveur édulcorée (sans les calories) et accorde un teint de reine.

 

La vitamine C par ses effets antioxydants à l’intérieur de la cellule, protège le derme et l’épiderme, donne bonne mine et préserve l’hydratation de la peau. Les fruits dont on ne peut pas se passer pour préserver son capital beauté sont les agrumes, les kiwis et les fruits rouges qui regorgent d’eau et de vitamine C. Ils abreuvent littéralement la peau lui permettant une bonne hydratation et de bonnes défenses.

 

La vitamine E est anti-oxydante spécialisée au niveau des membranes cellulaires et par ce fait, elle présente une action pour préserver l’épiderme des phénomènes oxydatifs liées au froid, à la sécheresse et au soleil.

 

La Coenzyme Q10, naturellement présente dans toutes les cellules, a un rôle cytoprotecteur grâce à ses actions de lutte contre les radicaux libres. La prise d’un supplément journalier peut être utile car plus les niveaux de CoQ10 sont élevés et plus les cellules peuvent produire de l’énergie. Cette molécule n’est absolument pas toxique et ne peut être qu’un atout en supplémentation. Dans l’alimentation, la CoQ10 est présente en abondance dans les sardines et les cacahuètes.

 

 

Une beauté qui vient de l’intérieur

Les cellules de la peau, comme toutes les cellules de l’organisme sont contenues dans une enveloppe membranaire constituée de phospholipides. Les acides gras polyinsaturés essentiels (oméga-3 et oméga-6) jouent un rôle fondamental dans la structure de la peau et en même temps un rôle fonctionnel (constitution des récepteurs membranaires et transport des enzymes).

Les acides gras sont des sous-unités qui composent les graisses. Ce sont de longues chaînes carbonées qui comportent des liaisons avec l’hydrogène. Si toutes les valences des atomes de carbone de la chaîne sont appariées avec un hydrogène, on parle d’acide gras saturé, la molécule est rigide : c’est la plupart des matières grasses concrètes. Si la chaîne carbonée porte plusieurs liaisons non satisfaites, la molécule est dite insaturée. Cela lui donne une souplesse qui lui permet de s’arrondir et de se déformer pour créer des sites récepteurs sur la membrane cellulaire. Certains sont dits essentiels car l’organisme ne sait pas les fabriquer et il est alors indispensable de les lui apporter par l’alimentation. Les deux acides gras essentiels sont l’acide linoléique et l’acide alpha-linolénique. Dans l’organisme, ils peuvent être transformés en d’autres acides gras polyinsaturés. L’acide linoléique et sa descendance sont les oméga-3 et le chef de file acide alpha-linolénique donne les oméga-6.

 

Les acides gras oméga-3 et 6 préservent l’hydratation et la souplesse de la peau. Les oméga-6 sont responsables de l’élasticité de la peau. Les acides gras oméga 3 aident à réparer les cassures dans le collagène qui sont responsables des rides ; ils ont également un rôle anti-inflammatoire.

 

Trois sources majoritaires sont à apporter :

1- Salades de mâche ou de pourpier et graines de lin et noix.

2- Huiles de colza, noix, et de graines mélangées contenant du colza.

3- Poissons gras : saumon, flétan, maquereau, hareng, sardine, anchois…

 

 

Les minéraux, également, sont capitaux pour la structure de la peau. En particuliers le zinc, le sélénium et le magnésium. User et abuser de tous les produits de la mer : poissons, crustacés et algues qui apportent des bons oméga-3, ainsi que les minéraux précédemment cités est une règle d’or.

 

 Dr Sophie Ortega